Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2016

14 juillet 2016 - Un jour noir qu'on oubliera jamais

Depuis hier soir, Cirko va pas bien. Il respire fort et a de plus en plus de mal à se bouger. Quand on lui masse le train arrière, il se laisse faire et on a l'impression que cela lui fait du bien. Depuis la mise en place de son dernier traitement, il passe ses journées à faire pipi. On pense donc à une grosse crise d'arthrose. On décide de diminuer ce traitement qui l'épuise. Du coup, on ne lui donne que la moitié du traitement (car on sait qu'il ne faut pas arrêter tout d'un coup). Il mange sa gamelle de bon appétit.

Vers minuit, on appelle la clinique de Nantes (celle qui a prescrit ce traitement) pour avoir des conseils. Doit-on consulter en urgence un vétérinaire (le notre est en congé jusqu'au lundi suivant). On nous répond que le temps qu'il mange, on peut attendre mais que dès qu'il s'arrête de manger, il faut consulter vite.

La nuit est longue pour Marie. La matin, il ne m'attend pas derrière la porte pour avoir sa gamelle. Il faut même que je l'aide à se mettre debout. Il sort faire ses besoins mais lorsque je lui présente sa gamelle, il me la repousse avec sa truffe. Même chose avec sa gamelle d'eau. Je tente de lui donner croquette par croquette mais il ne veut rien manger. J'appelle donc la vétérinaire de garde qui a déjà deux urgences et ne peut le prendre qu'à 10h30.

10h30 : Lorsque j'arrive chez le vétérinaire, je crois encore qu'il va guérir mais lorsque j'en ressors à 11h30, je sais que les chances de survie sont très mince. A midi, les résultats de la prise de sang confirme que son état est très grave.

Va alors commencer une attente interminable jusqu'à 17h ou l'on retourne chez le vétérinaire. Cirko va mal. Elle l'a mis sous oxygène. En voulant l'ausculter une fois encore, il pousse un cri atroce. Ce cri, c'est celui que pousse les animaux quand ils en peuvent plus de souffrir et qu'ils ne demandent qu'une seule chose, c'est qu'on les soulage. Son lapin Carotte avait poussé le même cri peu de temps avant de mourir.

Marie n'en peut plus de le voir souffrir. Il va falloir faire un choix. On peut attendre jusqu'au lendemain matin mais la deuxième prise de sang fait vers 15h est encore plus mauvaise que celle faite le matin, ce qui veut dire que son corps ne réagit pas aux traitements.

Tout a été tellement vite qu'on ne sait plus ou on en est. Je dois avertir Handi'chiens. La vétérinaire me propose de les appeler et de leur expliquer la situation. Puis elle me passe la personne qui est de permanence qui m'annonce qu'il faut abréger ses souffrances.

Cirko va s'endormir définitivement vers 17h30. 

Le retour à la maison va être douloureux. Dehors il doit faire beau mais nous, on a froid. 

11:51 Écrit par La Présidente | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.